au monde.jpg

AU MONDE

Création version in situ - Lyncéus Festival 2022
RESUME
 

Nous sommes aujourd’hui, ou peut-être demain. Le gouvernement de la petite île de Morfia, non répertorié sur la Carte Mondiale, lance un appel crypté sur les réseaux sociaux à toutes les personnes désireuses de s’y installer pour penser une nouvelle forme de société. Débutera alors la tragique et clownesque aventure de l’être humain au cœur d’un huis clos dystopique survivaliste, 100% écolo!

DISTRIBUTION

 
Texte Clio Van de Walle
 
Mise en scène Sébastien Depommier
Création musicale Antoine Layère
Avec  Pauline Cheviller, Hugo Eymard, Gall Gaspard, Marie Sambourg, Sarah-Jane Sauvegrain

CLIO VAN DE WALLE

Clio est comédienne et metteuse en scène diplômée du Conservatoire National de Paris. Elle écrit depuis 2020 des pièces de théâtre, ainsi que des textes poétiques, qu' elle publie dans des revues féministes engagées.

Sa pièce "Sanga", est jouée au Théâtre Gérard Philippe (compagnonnages). La pièce " Nuit, ma liberté!" obtient la seconde place du concours d' écriture du CDN d' Angers, dirigée par Thomas Jolly. A l' occasion du Festival International des Solidarités 2021, elle donne une lecture publique de sa dernière pièce "Bien nées ", sur le thème des réfugiés.e.s en haute mer. Clio est la fondatrice de La Compagnie Indigo, avec laquelle elle crée une troupe de comédien.ne.s adolescent.e.s, et dirige des stages de théâtre multilingues à Paris, Londres et Athènes.

Mer 22 - 21h

Ven 24 - 18h

Sam 25 - 16h

Dim 26 - 18h



Quai des corsaires


Tarif au choix : 5, 10 ou 15€



 
SEBASTIEN DEPOMMIER

Formé au Conservatoire National d’Art Dramatique, il fait partie du Collectif Lyncéus et codirige le Lyncéus Festival depuis 2015. En tant que metteur en scène, il a créé "Caligula ou le joueur – Zarathoustra fragments" en 2013, "Ganeoch’ Bepred" de Emmylou Mulhmatter en 2015, "A l’ouest" de Clément Camar-Mercier, en 2016, "Babylone 1, les murs d’argile", d’Antonin Fadinard en 2017 et "L’œil Egaré / Dans les plis de l’obéissance au vent", diptyque réalisé à partir de fragments inédits de Victor Hugo en 2018, "Jeunes fleurs, tristes loups (la comédie musicale!)" de Théophile Dubus en 2021. Il travaille comme comédien avec Lena Paugam ["Et dans le regard, la tristesse d’un paysage de nuit" (2014), "Laisse la jeunesse tranquille" (2015), "Les Cœurs tétaniques" et "Les Sidérées" (2016)], ainsi qu’avec la compagnie Les Gentils ou encore avec la metteure en scène Muriel Vernet dont il accompagne le travail depuis une dizaine d’années. En 2019, on a également pu le voir dans "Vivre sa vie", une mise en scène de Charles Berling.

LA PREFACE de AU MONDE par l'autrice Clio Van de Walle

"L’espoir n’existe pas.

L’espoir c’est quelque chose que nous devons créer.

Individuellement et collectivement.

 

La Génération d’aujourd’hui est née avec l’obligation d’agir.

Quoi de plus effrayant. Quoi de plus excitant ?

 

La Génération d’aujourd’hui n’a pas besoin qu’on la préserve de l’anxiété d’un Monde qui se noie.

La Génération d’aujourd’hui n’est pas sourde, elle n’est pas aveugle. Et quand bien même elle le serait, elle le sentirait dans son âme et par tous les pores de sa peau.

 

Qu’on ne peut pas continuer comme ça.

 

Qu’il existe une seule et unique solution : autre chose.

 

Ce qui tue la Génération d’aujourd’hui, ce n’est pas le chômage, l’éco-anxiété, ni même le manque de perspective.

 

Ce qui tue Génération d’aujourd’hui, c’est qu’on lui mente, qu’on la dépossède de son pouvoir de pensée et d’action.

 

La Génération d’aujourd’hui ne se voile pas la face et elle n’a pas besoin qu’on pense à sa place.

 

Les dirigeant.e.s de ce Monde sont terrifié.e.s à l’idée du changement.

 

La Génération d’aujourd’hui a peur elle aussi, mais elle peut tenir le choc !

 

Elle sait tenir les rênes, avancer et combattre fièrement, les A.I.M à la main.

 

L’Art comme Arme d’Invention Massive.

 

Qu’il s’agisse d’une pièce de théâtre, d’un tableau, d’une musique, d’un geste, d’un regard ou d’un seul mot, tout est matière à faire la révolution.

 

Un murmure peut-être plus puissant qu’un cri, nous dit une adolescente suédoise lorsqu’elle donne publiquement la fessée aux gouvernant.e.s et aux décideur.e.s de nos nations.

 

Agir pour le Vivant, ce n’est pas une question de parti politique.

Agir pour le Vivant, ce n’est pas artistique.

Agir pour le Vivant, ce n’est pas sauver le Climat ou la Planète.

Agir pour le Vivant, ce n’est pas sauver l’Humanité.

Agir pour le Vivant, c’est la seule chose que nous sachions et que nous pouvions faire.

 

La Génération d’aujourd’hui le sait…

 

La fin du Monde viendra. Maintenant, ou plus tard. Ce n’est qu’une question de temps.

 

Ce sera la fin d’un Monde, de notre Monde.

 

La Vie, elle, continuera."